Rechercher
  • Sport Avenir Et Santé

Sport VS canicule...

En France, les fortes chaleurs se caractérisent par des températures à l’ombre dépassant les 30°C , avec un taux d’humidité élevé et une absence de vent.

En cette période estivale, certains sportifs ne renoncent pas pour autant à leur entraînement physique. Mais pour faire du sport par forte chaleur, il faut donc adapter son entraînement aux conditions climatiques afin que ne pas épuiser toute son énergie physique.


Contrairement à certaines idées reçues, faire du sport en plein soleil et par fortes chaleurs ne fait pas fondre la graisse, mais cela fait perdre énormément d’eau par la transpiration.


Quels risques pour la pratique d’un sport par forte chaleur ?


Pratiquer une activité physique par forte chaleur tout comme par froid excessif n’est pas déconseillé, mais la prudence est de rigueur. Mais tous les sportifs doivent prendre leurs précautions afin de ne pas mettre leur corps en danger.

En effet, par températures caniculaires, le corps travaille pour maintenir la température corporelle à 37°C. Cela a pour conséquence de faire circuler plus de sang à travers la peau et moins de sang dans les muscles. C’est la raison pour laquelle, le rythme cardiaque augmente. Et si en plus de températures élevées s’ajoutent une humidité élevée, le corps va transpirer et la sueur ne va plus s’évaporer. Cela va donc augmenter la température du corps au-delà de 37°C, ce qui peut créer un risque d’hyperthermie.


L’hyperthermie se produit lorsque la température de l’organisme s’élève à plus de 37°C suite à un exercice musculaire intense, une hydratation insuffisante et/ou par forte chaleur.

La pratique de sports physiques tels que la course à pied, le tennis ou le vélo en plein soleil peut entraîner une hyperthermie maligne. Plus généralement, l’hyperthermie maligne concerne les sportifs qui ont effectué un effort musculaire important et prolongé sous une chaleur excessive. Les symptômes d’une hyperthermie maligne sont entre autres une fatigue brutale, une soif intense, des sueurs froides, des crampes musculaires, des vomissements et nausées…




Quels sont les précautions à prendre ?


L’hydratation est la première règle à suivre. Pendant un effort physique en pleine chaleur, il faut bien s’hydrater avant, pendant et après l’entraînement. Il ne faut pas boire seulement lorsque la sensation de soif apparaît. L’hydratation doit se faire de façon continue tout au long de l’effort.